La concertation, ça a du bon !

| 19 novembre 2014 | 0 Commentaire

Les élections de parents d’élèves sont passées, la mairie d’Herblay met en place certaines commissions.

Cependant, quelques interrogations inévitables apparaissent sur cette mise en place ; questionnements qui, nous l’espérons, seront vite clarifiés.

Commençons par la commission sur les nouveaux rythmes scolaires.

Déjà, pourquoi parler de nouveaux rythmes puisqu’on ne peut pas dire qu’il y ait eu de la nouveauté sur ce sujet à Herblay.

On pourrait même dire qu’il n’y a rien eu du tout malgré les commissions instaurées l’année dernière qui devaient, soi-disant,  préparer la mise en place des rythmes scolaires pour 2014 à Herblay.

Mais, de cette pseudo concertation, il ne reste pas grand-chose … même les horaires définis ont été ensuite modifiés.

La mairie nous dit que ce changement correspond à une demande de parents qui travaillent et, pour qui, déplacer la sortie de classe de 15 minutes, soit 16h15, était nécessaire.

Cela peut s’entendre. La FCPE défend tous les enfants et leurs parents.

Nous avons demandé à la mairie de la transparence sur le nombre de parents concernés, concertés et comment s’est faite cette concertation, ce changement d’horaire ayant impacté, par ailleurs, tous les parents d’Herblay.

Nous attendons encore à ce jour les réponses à cette question.

C’est ainsi que nous voulons croire, nous espérons, nous prions même pour que ces nouvelles commissions ne conduisent pas au même constat de concertation fantôme visant simplement à donner  bonne conscience à notre municipalité ou à tirer des conclusions allant dans son sens.

Venons-en maintenant à la répartition des représentants à cette commission : 6 pour l’association locale, 2 pour le FCPE et 2 pour la PEEP.

Comment s’est faite cette répartition ? Sur la base des résultats des élections, nous dit-on.

La FCPE a contesté cette répartition et a demandé les résultats exhaustifs des élections sur Herblay ainsi que le calcul qui a permis une telle répartition.

Nous attendons encore à ce jour les réponses à cette question.

Le Comité Consultatif de la Restauration Scolaire et Périscolaire (CCRSP) est également mis en place.

L’idée n’est pas de contester l’horaire du déjeuner qui servira de « déjeuner témoin », l’idée est de se demander comment l’Adjointe au Maire déléguée éducation et activités périscolaires, qui plus est parent d’élève, peut avoir l’idée de positionner un CCRSP un mercredi à 11 heures….. Les parents d’élèves n’ont aucun statut, leur action est bénévole et la plupart subviennent à leurs besoins, ceux de leur famille en travaillant. Difficile donc de trouver des personnes disponibles.

On en viendrait presque à regretter l’ancienne municipalité qui, dans son mépris, mettait au moins les formes avec des réunions à 18 heures.

Détail pratique et administratif relatif à l’instauration de ces deux réunions : seules les présidentes de la FCPE et de la PEEP sont destinataires des invitations à ces réunions.

Certes, ces deux fédérations sont présentes sur Herblay. Mais, il y a aussi une association de parents locale qui n’est jamais destinataire de ces messages. Que doit-on en penser ?

Rien car, après tout, le but est de communiquer et cette communication-là se fait peut-être par d’autres voies transversales. Là n’est donc pas le problème car une association de parents d’élèves a le droit d’avoir des parents d’élèves sur ses listes, parents qui peuvent par ailleurs occuper des fonctions au sein de notre municipalité et ce, même si cette association se revendique dans toutes ses professions de foi comme apolitique.

Enfin, aurons-nous un jour le décompte détaillé du coût des rythmes tel qu’annoncé par la Mairie ?  A défaut d’avoir une réponse en tant que parents d’élèves, nous le demanderons en tant que citoyens. Car c’est bien beau d’entendre dire par l’ancien adjoint aux finances que cette réforme va coûter tant, mais nous serions peut-être moins dubitatif si nous avions le détail chiffré. Le passage au port du gilet de couleur criarde, passage contre la République, nous incite à la méfiance car on peut dire ce que l’on veut de manière à faire croire au grand nombre et, ainsi, éteindre une réforme instaurée a minima.

Cette transparence, pour l’instant opaque,  permettrait un vrai dialogue sur des bases concrètes afin de prendre à cette réforme, qui n’est pas parfaite, tout son suc pour ce qui est des Temps d’Activités Périscolaires : égalité pour les enfants, leur offrir la possibilité de découvrir une activité qu’ils n’auront peut-être jamais l’occasion de faire par ailleurs.

Pour l’instant, il n’y a pas d’égalité car tous les enfants ne font pas opéra, musique, ne pratiquent pas le même sport au travers des ASEE (Activités Sportives pour les Ecoles Elémentaires). Mais, tous les enfants feront piscine parce qu’elle est inscrite au programme de l’Education Nationale.

Nous ne sommes pas plus bêtes que la plupart des autres villes qui appliquent les rythmes en pensant à tous les enfants et selon leurs possibilités. Nous pouvons le faire.

Mais, pour cela, il faut une chose : de la bonne volonté, on aurait presque envie de dire de l’audace.

Le dialogue commence mal pour la FCPE et les différents interlocuteurs de notre municipalité …. Nous aurions peut-être plusieurs réponses à cette remarque…..

Catégorie: Non classé

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

Débats Thématiques

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

Pétition : Des enseignants pour nos enfants !

Pour faire suite à toutes nos actions concernant le manque d’enseignants, la FCPE Herblay vous invite à signer notre pétition adressée à madame le Ministre de l’éducation nationale. Il manque au total 6 enseignants dans les quatre établissements du secondaire de la ville d’Herblay. Cette situation doit cesser. Cela nuit à la scolarité de nos enfants, crée des inégalités […]