RASED : gel des postes E et G

La directrice académique du Val d’Oise a récemment annoncé le gel de tous les postes G restés vacants à l’issue du mouvement à titre définitif.

Elle a également précisé qu’elle envisageait de geler tout ou partie des 31 postes E restés vacants à l’issue du mouvement à titre définitif, justifiant cela par la situation déficitaire du département.

Cette décision va complètement à l’encontre des préconisations de la circulaire de rentrée qui réaffirme le rôle et les missions des réseaux d’aide et va à l’encontre de la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République du 8 juillet 2013 qui affirme la volonté de renforcer l’action des réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED).

Cette décision n’est pas admissible car elle pénalise les enseignants et leurs conditions de travail, sans l’aide de ces personnels spécialisés. Mais, elle pénalise aussi les élèves en difficulté qui seront les premiers impactés par cette mesure.

C’est incompréhensible et inadmissible.

Pour mémoire, les Rased sont composés de trois personnes qui travaillent de manière complémentaire :

– le psychologue de l’Éducation nationale qui mène des entretiens avec les enfants et les familles, propose des suivis et des examens psychologiques, organise les orientations des élèves qui relèvent du champ du handicap ou de l’adaptation scolaire

– l’enseignant spécialisé à dominante rééducative (réducateur ou maîtres G) qui intervient auprès d’enfants qui ne parviennent pas à s’adapter aux exigences scolaires ni à devenir élèves, qui rencontrent des difficultés pour nouer des relations ajustées avec d’autres élèves ou avec les adultes. Le maître G aide les enfants à (re)trouver une place d’élève.

– l’enseignant spécialisé à dominante pédagogique (maîtres E) qui dispense une aide pédagogique pour les élèves qui ont du mal à comprendre et/ou à apprendre. Ceux-ci présentent des difficultés de méthodologie, de compréhension, d’entrée dans la lecture ou les mathématiques, par exemple.

La présence d’un Rased à l’école permet une entrée dans les apprentissages plus sereine, autant pour l’enfant que pour sa famille et toute l’équipe enseignante ; le maintien de tous les postes est donc primordial dans l’intérêt des élèves et des équipes enseignantes.

 

Catégorie: Maternelles, Elémentaires

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

Débats Thématiques

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

Pétition : Des enseignants pour nos enfants !

Pour faire suite à toutes nos actions concernant le manque d’enseignants, la FCPE Herblay vous invite à signer notre pétition adressée à madame le Ministre de l’éducation nationale. Il manque au total 6 enseignants dans les quatre établissements du secondaire de la ville d’Herblay. Cette situation doit cesser. Cela nuit à la scolarité de nos enfants, crée des inégalités […]