L’exclusion temporaire au collège ou le « collège fantôme » : Le conseil scientifique de la FCPE lance sa première note

« Ce sont chaque jour les effectifs d’un collège entier d’élèves qui sont temporairement exclus certains mois » rapporte Benjamin Moignard, sociologue, dans la première note que publie le conseil scientifique de la FCPE.

Cette note, consacrée à l’exclusion temporaire au collège, fruit d’une étude réalisée auprès d’un échantillon de collèges de région parisienne, interroge une pratique qui devient une routine punitive, selon les mots de l’auteur, alors que son efficacité a été largement contestée par la recherche.

L’exclusion temporaire ne serait en réalité qu’une réponse institutionnelle à la souffrance des enseignants.

Dans la grande majorité des cas, les élèves sont renvoyés chez eux sans qu’aucune mesure éducative ne soit mise en place, accentuant le risque de décrochage chez les élèves les plus fragiles.
Comment se satisfaire d’une forme de déscolarisation instituée, à une époque où la demande d’école ne se dément pas, s’interroge l’auteur en conclusion.

Ce n’est en tous cas pas la FCPE qui dira le contraire, qui, dans son projet éducatif, appelle de ses vœux des sanctions à portée pédagogique, l’exclusion de l’établissement devant toujours rester l’exception.
Le conseil scientifique de la FCPE s’attache à déconstruire les idées reçues sur l’éducation et propose de courtes notes sur des sujets intéressant les parents d’élèves.

Retrouvez l’ensemble des notes du conseil scientifique sur notre site.

Catégorie: Collèges, Non classé, Coll. Georges Duhamel, Coll. Isabelle Autissier, Coll. Jean Vilar

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

Débats Thématiques

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

Pétition : Des enseignants pour nos enfants !

Pour faire suite à toutes nos actions concernant le manque d’enseignants, la FCPE Herblay vous invite à signer notre pétition adressée à madame le Ministre de l’éducation nationale. Il manque au total 6 enseignants dans les quatre établissements du secondaire de la ville d’Herblay. Cette situation doit cesser. Cela nuit à la scolarité de nos enfants, crée des inégalités […]