Le 11 mai, serons-nous prêts ? La FCPE s’interroge fortement

La rentrée scolaire ne peut pas avoir lieu si la santé des enfants est compromise.

Sans tests en nombre suffisant, sans masques chirurgicaux en nombre suffisant, la seule façon de limiter la contagion est d’appliquer les gestes barrière.
Pour ce faire, il faut dans les établissements scolaires :
Pouvoir respecter les gestes d’hygiène de base, à savoir se laver les mains plusieurs fois par jour : – des sanitaires en nombre suffisant avec savon et serviettes papier ou renouvelées plusieurs fois par jour, – du gel hydroalcoolique à disposition, en fonction des classes d’âge, toute la journée, – désinfection régulière des locaux et des matériels, – récréations et interclasses décalés pour que tous puissent y accéder.

Pouvoir respecter les distanciations corporelles : – classes allégées pour que les enfants soient suffisamment éloignés les uns des autres en classe, avec des groupes de 10 jeunes maximum, – étalement des jours de classe (a minima sur 5 jours), – respect des distanciations dans les transports scolaires régulièrement désinfectés, – multiplication des services de cantine pour un accueil de petits effectifs, – en cas de suppression des cantines, prévoir des paniers repas équilibrés pour les familles demandeuses ; – alternance des entrées et sorties d’école et de classe, – cheminements dans les espaces communs devant limiter le rapprochement des enfants, – alternance des récréations, – enseignants et tous les personnels dotés de masques, – tests systématiques des personnels et enfants avec et sans symptômes pour effectuer un suivi sanitaire de ceux ayant été en contact de personnes malades pour éviter une contamination accélérée.

Sécuriser le périscolaire : les centres de loisirs et garderies doivent répondre aux mêmes exigences que sur le temps scolaire pour pouvoir respecter les gestes barrières et la distanciation corporelle.

Nous avons toujours des interrogations à propos des publics concernés par ce retour en établissement, sur les critères de priorisation des élèves, sur l’organisation d’une reprise pour les internats, pour les stages des lycées professionnels, pour les jeunes en EREA…

Quoiqu’il en soit, les parents devront conserver la liberté d’exercer un droit de retrait s’il leur semble que les conditions ne sont pas remplies pour que leur enfant retourne à l’école ou s’ils sont des personnes à risque, en poursuivant l’école à distance. Enfin, il faudra consulter chaque établissement au moment de sa réouverture qui ne pourra se faire qu’avec son accord, ainsi que celui de la collectivité dont il dépend et de ses représentants locaux de parents, sans oublier d’y associer les organisations lycéennes.

Voir le communiqué de presse de la FCPE

Catégorie: Maternelles, Elémentaires, Collèges, Lycée Montesquieu, Actions, Non classé

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

Débats Thématiques

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

361 signatures pour demander l’annulation des épreuves orales du Bac de français

Un grand merci à toutes celles et ceux qui se sont joints à nous. Retrouver notre pétition envoyée au Ministre de l’Education Nationale.

Pétition : Demande d’annulation des épreuves orales du Bac de français

Le Ministre de l’éducation nationale a annoncé qu’il prendrait une décision définitive concernant les épreuves orales du Bac de français à la fin du mois de mai. La FCPE Herblay vous propose de lui communiquer l’avis des parents par l’intermédiaire de cette pétition. Pour plusieurs raisons, nous demandons la fin du suspense, de cette situation […]

Pétition : Exigeons un « Arrêt Covid » pour tous les parents !

Alors même que l’État n’est pas en capacité d’assurer une rentrée dans de bonnes conditions pour tous, la FCPE demande qu’une prise en charge financière, sans aucune perte de salaire, soit rétablie pour tous les parents qui souhaiteront ou devront s’occuper de leurs enfants jusqu’à ce que la situation sanitaire de notre pays permette un […]