L’enfant a des droits, respectons-les !

| 23 novembre 2016 | 0 Commentaire

Le dimanche 20 novembre était consacré, partout dans le monde, à la journée internationale des droits de l’enfant, date anniversaire de la signature par l’Organisation des Nations-Unies de la CIDE (Convention internationale des Droits de l’Enfant).
Chaque 20 novembre, le constat est malheureusement récurrent, les droits de l’enfant sont bafoués dans toutes les parties du globe et la France n’est pas épargnée. Dans cette convention, il y a notamment le droit à l’éducation pour tous les enfants, d’où qu’ils viennent et force est de constater que l’inscription des enfants à l’école relève parfois du parcours d’obstacles, quand ce parcours n’est pas sciemment compliqué par des élus.
Le rapport du Défenseur des droits ne dit pas autre chose, les enfants ne sont pas tous égaux devant l’accès et leur vie à l’école. Le Défenseur des droits a été saisi plus de 1000 fois cette année. La FCPE rappelle que l’éducation est un droit. Refuser de scolariser un enfant est illégal. Permettre aux enfants d’apprendre et vivre à l’école dignement, un devoir.
Qu’en est-il du droit à la santé quand des enfants ne mangent pas à leur faim ? Quand le seul repas équilibré de la journée est celui pris à la cantine et que des élus excluent les enfants dont les parents sont supposés ne pas pouvoir payer ?
Qu’en est-il du droit au respect de la condition de l’enfant, de sa dignité quand encore aujourd’hui dans notre pays, les enfants et les jeunes ne peuvent trouver dans les établissements scolaires des toilettes propres, avec du papier hygiénique et disposant d’un minimum de structures qui préservent leur intimité.
Qu’en est-il du droit au logement quand des enfants dorment dans la rue, avec ou sans parents ou encore dans des habitations trop petites, mal isolées, dénuées du minimum de confort ? Ces situations sont proprement insupportables !
La FCPE se bat au quotidien, avec d’autres structures et partenaires, pour faire respecter ces droits fondamentaux.
La FCPE appelle les responsables publics à leurs responsabilités afin que les droits les plus élémentaires soient une réalité pour chaque enfant, quelle que soit sa situation sur l’ensemble du territoire français, en métropole comme dans les outre-mers.

Catégorie: Maternelles, Elémentaires, Collèges, Lycée Montesquieu, Non classé, Coll. Georges Duhamel, Coll. Jean Vilar, Collège N°3

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

Débats Thématiques

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

Pétition : Des enseignants pour nos enfants !

Pour faire suite à toutes nos actions concernant le manque d’enseignants, la FCPE Herblay vous invite à signer notre pétition adressée à madame le Ministre de l’éducation nationale. Il manque au total 6 enseignants dans les quatre établissements du secondaire de la ville d’Herblay. Cette situation doit cesser. Cela nuit à la scolarité de nos enfants, crée des inégalités […]